Les fontaines artistiques

Pau : La fontaine de l'Avenue Thiers (Don de M. Latapie, Oeuvre  de M. Gabard ; Labouche Frères (éditeur, Toulouse) , Carte postale, MIAL Pau : Le Palais des Pyrénées. La Source ; Jové (éditeur, Pau) ; Carte postale ; MIAL La fontaine au Parc Beaumont (Oeuvre de M. Gabard) ; Célestin Carrache (éditeur, Pau) ; Carte postale ; MIAL
Saint-Jean-Pied-de-Port : A la fontaine ; Royer & Cie (imprimeur, Nancy) ; Carte postale ; Archives départementales 64
Pau : Fontaine Léon Daran ; Edition spéciale des Nouvelles Galeries ; Carte postale ; MIAL Saint-Jean-de-Luz : Puits de la Douane - Ancien couvent des Riollets ; A. Vilatte (éditeur, Tarbes) ; Carte postale ; Archives départementales   64 Bétharram. Montaut : La fontaine monumentale ; Royer & Cie (imprimeur, Nancy) ; Collection particulière

 

Malgré les nombreuses pétitions des riverains pour dénoncer l'éloignement des bornes-fontaines ainsi que la gêne occasionnée, les puits et les fontaines de la ville de Pau resteront en service jusque dans les années 1940. Depuis, les fontaines n'ont plus qu'une valeur d'ornement : souvent elles représentent des femmes ou des enfants, renforçant ainsi la dimension symbolique et féminine du jaillissement de l'eau.
De nouvelles fontaines firent également leur apparition par donation de particulier. C'est le cas de la Fontaine Léon Daran, représentant un vautour s'apprêtant à dévorer un isard mort, qui se situe place Saint Louis de Gonzague, ou bien encore de la Fontaine aux enfants, édifiée par Ernest Gabard, actuellement sur le boulevard des Pyrénées.

Recherche