L'hydro-electricite

Bagnères de Luchon : Cascade d'Enfer - Vallée du Lys ; Victor Petit ( dessinateur, lithographe) ; Dulon (éditeur, Bagnères-de-Luchon) ; Thierry Frères (imprimeur, Paris) ; 19e siècle ; Estampe (lithographie en noir et blanc). Planche extraite de l'album : Bagnères de Luchon et ses environs - Souvenirs des Pyrénées. MIAL Pyrénées Illustrées : Laruns. - Pont et Gorge du Hourat ; Royer & Cie (imprimeur, Nancy) ; Carte postale ; Archives départementales 64 Baragarry : La Digue et l'Usine Electrique ; Edition Etcheberrigaray (Mauléon) ; Carte postale ; Archives départementales 64 L'Usine Electrique d'Artouste (1989 M.) et Gare du Téléphérique ; Labouche Frères (éditeur, Toulouse) ; Carte postale ; Archives départementales 64
Vallée d'Aspe : Forges d'Abel ; Jean-Christophe Poumeyrol (photographe) ; Photographie en couleurs (50x70 cm) Vallée d'Ossau: Artouste ; Jean-Christophe Poumeyrol (photographe) ; Photographie en couleurs (50x70 cm)
La Vallée d'Aspe : Le pont d'Esquit et l'Usine Hydraulique ; Célestin Carrache (éditeur, Pau) ; Carte postale ; Archives départementales 64

 

L'énergie hydroélectrique est, selon le Trésor de la Langue Française, « l’électricité produite en utilisant l’énergie hydraulique ». Par l’intermédiaire d’une centrale, l’énergie mécanique de l’eau en mouvement (chute d’eau, courant) est convertie en électricité. L'électricité est donc produite de manière renouvelable tout en étant écologique.
Ce type d'énergie a fait son apparition au milieu du XIXe siècle. C'est grâce à Aristide Bergès en 1869 qu'est découvert le moyen de produire de l'électricité à partir de la force de l'eau. De nos jours, elle représente 19% de la production totale d'électricité dans le monde et 12% en France en 20091. Appelée la « houille blanche », elle a été synonyme d'un développement économique très important.
Le principe est de canaliser l'eau vers une turbine reliée à un alternateur qui génère de l'électricité.  Pour les faibles dénivellations, une petite digue oriente une fraction du débit vers les turbines. Pour les grandes, des conduites suivent la pente de la montagne pour amener l'eau vers les turbines. Les turbines sont différentes selon le débit et la vitesse de la veine d'eau.
Le Sud-Ouest disposait d'un formidable potentiel hydraulique au début du siècle : en effet, plusieurs usines se sont installées le long des cours d'eau pour bénéficier de cet avantage à des fins hydromécaniques. Petit à petit la tendance va s'inverser à l'avantage de l'hydroélectricité.
Les ressources hydrologiques sont importantes en France : les montagnes font office de véritable drain alors que les cours d'eau sont à deux étiages (un pour l'hiver et un autre pour l'été).

Recherche