Les precurseurs du ski dans les Pyrenees

Concours International de Skis de Pau - Eaux-Bonnes (21 février 1909) ; Ed. Jacques (photographe) ; Labouche Frères (éditeur, Toulouse) ; 1909 ; Carte postale. Mention complémentaire : Dans la prairie Lanusse (à 2 kil. des Eaux-Bonnes) sur le lieu du Concours : le skieur (en maillot blanc) au premier plan, est M. H. S. qui, le premier, introduisit le ski dans les Pyrénées (il s'agit de Henri Sallenave) ; MIAL, Collection Granet, Pau. Eaux-Bonnes : Les Eaux-Bonnes et le Pic du Ger - Vue prise de la Montagne verte ; Victor Petit (dessinateur, lithographe) ; Auguste Bassy (éditeur, Pau) ; Thierry Frères (imprimeur, Paris) ; 19e siècle ; Estampe (lithographie noir et blanc, 40 x 27 cm) ; Annoté en haut à gauche : 5° VUE. Planche extraite de l'album Souvenirs des Pyrénées ; Musée des Beaux Arts Pau.
Les Pyrénées : Escarpements du Pic du Midi d'Ossau (alt. 2885 m) ; Célestin Carrache (éditeur, Pau) ; 1904 ; Carte postale. La carte postale représente Louis Robach pendant l'ascension du Pic du Midi d'Ossau avec Ledormeur le 11 octobre 1904 ; Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques (64) Les Pyrénées : Pic du Midi de Bigorre - 2876 m. - Pris au dessus des cabanes de Tremes-Aïgues ; Eugène Ciceri (dessinateur, lithographe) ; Goupil et Cie (Paris) ; Lafont (Bagnères-de-Luchon) ; Becquet (imprimeur, Paris) ; 19e siècle ; Planche extraite de la 2ème partie de l'album : Les Pyrénées - Dessinées d'après nature et Lithographiées par Eugène Ciceri ; MIAL
Portrait de Louis Falisse, extraitdu Dictionnaire et album des Basses-Pyrénées ; avant 1906 ; Photographie noir et blanc (reproduction sur papier) ; MIAL Terminaison de la Vallée du Marcadau : Le pic Falisse ; Grataloup, Antoine (photographe) ; 1922-1963 ; Photographie noir et blanc extraite de l'album : Comment la montagne m'a pris et comment elle m'a gardé de Laurent Duchemin - Chapitre : Nous découvrons un autre ami ; Centre d'étude du protestantisme béarnais ; Don M. Laurent Duchemin.
Les Français au concours de Guadarrama (le troisième skieur de gauche est le Docteur François Lacq) ; Photo Alfonso (Madrid) ; Photographie noir et blanc ; Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques   (64) Ansabère : Petite aiguille vers le Visaurin ; Laurent Duchemin (photographe) ; 1959 ; Photographie noir et blanc 10,5 x 6,6 ; Photographie extraite de l'album de Laurent Duchemin : Vallée d'Aspe - Lescun et son Cirque ; Chapitre : Pic d'Ansabère ; 26 Juillet 1959 ; Centre d'étude du protestantisme béarnais ; Don M. Laurent Duchemin.
Portrait de Jean Arlaud : Au retour de l'Himalaya. Photographie extraite de l'ouvrage Un grand pyrénéiste, Jean Arlaud ; par le Docteur Georges Gaubert. Toulouse, Edouard PRIVAT, Libraire-Editeur ; 1939 ; MIAL Page de titre de l'ouvrage L'Aiguille Nord d'Ansabère, 2.376 mètres, par Docteur Jean Arlaud ; Pau, Imprimerie-Lithographie Garet-Haristoy, 1927 ; MIAL

 

Henri Sallenave (1881-1953) est le premier à introduire le ski dans les Pyrénées car il est le premier à se faire livrer une paire de ski en 1903. C'est après avoir lu des articles sur le ski en Norvège et en Suisse qu'il se décide à commander ses premiers skis. En novembre 1903, après avoir reçu ses skis, il entreprend seul l'ascension du pic de Ger des Eaux-Bonnes. En 1908, il est l'organisateur du concours international de ski de Pau-Eaux Bonnes patronné par la section de Pau du Club Alpin.
En 1904, participant à la course du Vignemale au départ de Cauterets, il établit un record en faisant l'aller-retour en un peu plus de 8 heures. Il est connu pour avoir gravi plusieurs sommets des Pyrénées tout en ouvrant de nouvelles voies d'escalade dans les massifs de l'Ossau et du Balaïtous.
Louis Robach (1871-1959) est un pyrénéiste et montagnard reconnu. Il effectue des sorties avec le groupe d'excursionnistes de Marseille et gravit son premier sommet, le pic de Bretagne, en 1897. Il est également membre des Clubs Alpins de France et de Suisse. Sa première excursion pyrénéenne est celle du Pic du Midi en 1899 puis il enchaîne en 1900 avec le Mont-Perdu. Il multiplie les excursion jusqu'en 1903 où il entend parler des skis dont il passe commande. Il part même en Amérique du Sud ainsi qu'en Amérique du Nord. Il est encore aujourd'hui une des figures emblématiques du Pyrénéisme.
Louis Falisse (1859-1915) était professeur de musique à Pau ainsi que chef d'orchestre du Palais d'hiver de Pau pendant deux ans. Il est l'auteur de plusieurs conférences sur les grandes ascensions des Pyrénées. En 1903, il apprend que Sallenave a reçu des skis et demande à les lui emprunter. Conquis, il en commande trois paires à la Manufacture de Saint-Étienne. Toujours en décembre 1903, avec son ami Larregain, il effectue le premier tour complet du Pic du Midi d'Ossau. Avec ses amis, il entreprend plusieurs excursions dont celle du Vignemale en 1904. Deux ans plus tard, il réussit l'ascension du Mont-Perdu.
Plus tard dans sa vie, il se lance dans la construction de skis. Il fait déposer la marque « Isard » conçue avec un système d'attaches à courroie et un antidérapant destiné à remplacer la lourde peau de phoque.
François Lacq (1892-1973) était médecin à Nay. Passionné de ski et des sports de montagnes, il est un amateur reconnu des courses de saut. Il adhère au Groupe Des Jeunes d'Arlaud en 1924 et est reconnu comme membre actif en 1927. En 1926, il effectue sa première ascension de l'Aiguille Sud et l'année suivante, avec Arlaud, il réalisera la troisième ascension de la Grande Aiguille. La consécration viendra en 1930 où il est élu Président de la Fédération Française de Ski. Il a remporté plusieurs titres de Champion des Pyrénées ainsi que d'autres titres dans les années 1920.
Jean Arlaud (1896-1938) était médecin et alpiniste français connu notamment pour avoir été l'un des membres de la première expédition française en Himalaya en 1936. Il découvre les Pyrénées au moment de ses études de médecine à Toulouse.
En 1913, il intègre le Club Alpin Français des Pyrénées Centrales de Luchon alors que l'année suivante, il est l'un des membres fondateurs du Ski Club Toulousain. 1920 est la date de la fondation du Groupe Des Jeunes qu'intègrera quatre ans plus tard François Lacq. C'est en 1933 qu'il réalise sa première du Vignemale.
A son retour de l'Himalaya, il prend part activement au développement du ski dans les Pyrénées et il devient Président de la Fédération Pyrénéenne de Ski. Il décède brutalement en 1938 alors qu'il préparait une deuxième expédition en Himalaya.