Le canoe-kayak dans les Pyrenees-Atlantiques

Noël Audrand, juge arbitre aux Jeux Olympiques en 1972 à Munich; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Premier kayak construit à Pau par les élèves du lycée Saint-Cricq ; 1958 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Jacky Labat, Jean-Marc Daugé et Henri Estanguet, en 1976 à Sauveterre-de-Béarn; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand La base du pont d'Espagne. En 1969 aura lieu le premier Grand prix de Pau de canoë-kayak ; 1969 ;; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Isabelle Ménétrey, sportive du C.U.P et vice-championne du monde en K1 en 1983 et 1985 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand L'équipe de France de canoë-kayak en stage à Licq-Athérey. 2e à gauche : Jean Olry père (13 fois Champion de France entre 1958 et 1972 en C2 mixte avec Henriette Guette, sa coéquipière. Il a participé à cinq Championnats du Monde de slalom et quatre de descente. Il remporte une médaille d'or par équipe en descente (1963), une médaille de bronze par équipe en slalom (1965) et deux médailles de bronze en individuel en descente (1959 et 1963) ; 1972 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand
Les tois frères Olry. L'équipe de France de canoë-kayak, encadrée par Jean Olry,  fait un stage en Béarn avec le C.U.P. Sur la photo les trois frères Olry qui obtiendront chacun un titre de vice-champion du monde ; 1972 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand
Cérémonie d'ouvertures des Jeux Olympiques de Munich en 1972 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand La base du pont d'Espagne en 1983. Deuxième à gauche : Jean-Charles Bernis, champion de France en patrouille ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Noël Audrand et sa fille Danielle. Dans les années 60, seulement trois filles faisaient partie du CUP : Bernadette Thévenin (deux fois championne d'Aquitaine), Claire Balavoine (soeur du chanteur Daniel Balavoine) et Danielle Audrand ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Francis Cohort, membre du C.U.P. depuis l'âge de quatorze ans dont il deviendra président. Avec Noël Audrand, il aide à la création d'autres clubs comme à Nay, Sauveterre, Oloron ou Salies. Encore aujourd'hui il poursuit ses activités au sein du C.U.P. ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand
Jacky Labat et Henry Estanguet ; 1976 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Jacky Labat et Henri Estanguet ; 1976 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand M. Chapotin, en haut à droite, professeur de gymnastique aujourd'hui au lycée Saint-Cricq. La jeune fille portant le N° 26 était une des trois filles du club palois, Bernadette Thévenin, future championne de kayak en 1966 sur l'Ouzoum. Les autres membres du CUP sur la photo sont M. Larripa, Chouchou Dauga et Daniel Harran ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Jacky Labat ; 1969 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand La base du C.U.P. en 1972 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand Alain Montéro, fils d'Henri Montéro, plusieurs fois champion d'Aquitaine, ici à l'entraînement à la base de Pau ; 1972 ; Photographie noir et blanc ;  Fonds photographique Noël  Audrand

 

Noël Audrand (1923-2001), ancien professeur d'éducation physique et sportive au lycée Saint-Cricq à Pau, est considéré comme le père fondateur du canoë-kayak dans la région. Il a un parcours des plus représentatifs : il est le deuxième Français à avoir reçu la qualification d'expert international. De plus, il occupa plusieurs fonctions au cours de sa vie : entraîneur, formateur de juges, juge-arbitre, président de la commission Slalom de la ligue d'Aquitaine jusqu'en 1981 et président du Comité de canoë-kayak dans les Pyrénées-Atlantiques en 1975. Sa femme, Edmée, était aussi juge-arbitre.
Le Club de canoë-kayak de Pau voit le jour en 1958. Sous l'impulsion de Noël Audrand, d'autres clubs se créent dans la région paloise. C'est le cas de ceux de Nay, d'Oloron, de Sauveterre et de Salies-de-Béarn.
A partir de 1965, le club participe régulièrement aux championnats nationaux toutes catégories d'âge confondues et dans les deux disciplines.
En 1969, c'est la naissance de la base du pont d'Espagne qui héberge le club pour les entraînements. Cette même année a lieu également le premier grand prix de canoë-kayak à Pau.
C'est l'apothéose de ce sport en 1972 lors des Jeux Olympiques d'été à Munich, où Noël Audrand et sa femme Edmée sont juge-arbitres, et voient la troisième place revenir aux frères Jean-Louis et Jean-Claude Olry, champions de France.
Par la suite, Noël Audrand formera plusieurs jeunes.
Le stade d'eaux vives Pau-Pyrénées, imaginé par les frères Estanguet, accueillit en 2009 la première manche de la coupe du monde de slalom de canoë-kayak. De nombreux athlètes s'entraînent désormais sur le site.

Plus d'informations et plus de photographies sur le canoë-kayak